Présentation

Présentation

L'actuelle église de la paroisse Sainte Kateri Tekakwitha a été construite en 1987, suite à un incendie qui a complètement détruit l’ancienne église, le 12 mars 1986.  Les travaux ont été réalisés par une équipe de 28 ilnus de Point-Bleue et de 4 Robervalois, sous la direction de M. Charles Courtois, contremaître et sculpteur, et selon les plans de l’architecte Jean-Claude Leboeuf de Dolbeau. La première messe a eu lieu le soir de Noël de l'an 1987.  Au cours de l’année suivante, furent achevées la décoration et la construction des bancs par M. Charles Courtois, ilnu de Mashteuiatsh, qui a d’ailleurs réalisé toutes les sculptures, excepté la statue de la Vierge. C’est Mgr Jean-Guy Couture, évêque du diocèse, qui a fait la consécration de cette nouvelle église, le 2 octobre 1988.

L’arche que l’on retrouve à l’entrée rappelle l’ancienne église; elle signifie que, pour entrer dans l’église, pour se regrouper aujourd’hui en communauté chrétienne, il nous faut passer par l’église des anciens qui ont transmis leurs traditions et leur foi. Les meubles sont en chêne blanc, les sculptures de tilleul et les décorations du chœur et du plafond, de cèdre vernis. Les chaises du chœur sont faites selon le principe des raquettes avec de la babiche d’orignal. Les motifs sur les bancs, sur l’autel du Saint Sacrement et sur la lampe du sanctuaire représentent la double courbe et la petite fleur Montagnaise.  Le chemin de la croix a été créé par Mireille Courtois, ilnu de Mashteuiatsh, diplomée des Beaux-Arts.

Sainte Kateri Tekakwitha est la première autochtone des Amériques à être reconnue comme sainte par l'Église catholique.  Le Pape Jean-Paul II l'a béatifiée en 1980, 300 ans après sa mort.  La communauté de Mashteuiatsh s'est donnée comme mission de répandre la dévotion à Sainte Kateri au Lac-Saint-Jean et auprès des visiteurs.

Galerie photos

Menu de section